AccueilFilm › HH, Hitler à Hollywood - Film (2011)

HH, Hitler à Hollywood - Film (2011)

HH, Hitler à Hollywood - Film (2011)

HH, Hitler à Hollywood - Film (2011)

Film de María De Medeiros et Frédéric Sojcher Comédie 1 h 25 min 4 mai 2011

Lorsque Marie de Medeiros entreprend le tournage de son documentaire consacré à l'actrice Micheline Presle, elle retrouve la trace d'un cinéaste mystérieusement disparu en 1946, Luis Aramcheck. En mettant à jour un complot fomenté par Hollywood pour tuer dans l'oeuf la production cinématographique européenne d'après guerre, elle n'imagine pas que cette quête mettra sa vie en danger.

Informations du fichier


Seeds : 1090
Leechs : 382
telecharger

Dans ce vrai faux documentaire au sujet insaisissable, un portrait de Micheline Presle réalisé par Maria de Medeiros se transforme en enquête sur un complot démesuré visant à détruire la production cinématographique européenne depuis l'après-guerre jusqu'à aujourd'hui.

Micheline Presle n'a pas de regret, si ce n'est celui de n'avoir jamais pu voir le film dont elle est le plus fière : Je ne vous aime pas de Luis Aramcheck, jeune réalisateur d'avant-guerre très prometteur, mystérieusement disparu en 1947. Touchée, Maria de Medeiros, en plein tournage de son documentaire, Mystérieuse Micheline Presle, décide de retrouver ce film pour que le souhait de l'actrice puisse enfin être réalisé. Elle ne se doute pas que la disparition de Luis Aramcheck est liée à un complot manœuvré par le machiavélique sénateur américain John McBridge dont l'ambition est d'inonder les salles européennes de films américains au lendemain de la guerre, tout cela dans le but de faire la promotion de l'American Way of life, suivant l'idée de Franklin Roosevelt : «Envoyez les films, les produits suivront»...

Réalité et fictions sont savamment tressées par Frédéric Sojcher, le réalisateur de cet ovni cinématographique. Si la plongée dans le thriller nous éloigne progressivement de la réalité factuelle, la réflexion sur l'importance culturelle du cinéma, sur la compétition déloyale entre cinéma européen et américain est on ne peut plus authentique.

HH est également une ode aux actrices, à Micheline Presle comme à Maria de Medeiros, magnifiquement mises en lumière par un jeu de contrastes, entre noir et blanc et couleurs flamboyantes, une réminiscence de la photographie des années 30-40 qui découpait les silhouettes lumineuses des vedettes dans l'obscurité. Un film à la forme singulière et à l'humour jouissif.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :