AccueilFilm › Restoration - Film (2016)

Restoration - Film (2016)

Restoration - Film (2016)

Restoration - Film (2016)

Film de Zack Ward 1 h 32 min 2016

Lors de la rénovation de leur maison, un jeune couple libère un esprit avide de vengeance. Pour se sauver, ils doivent découvrir la vérité qui entoure ce lieu, mais rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît ...

Informations du fichier


Seeds : 976
Leechs : 342
telecharger

Oh Zack Ward… Sa carrière d’acteur est loin d’être remarquable, mais qu’elle est prolifique. Ça vous donne une idée du genre de projet dans lequel il s’implique. Si vous avez de la misère à tolérer son jeu sous la moyenne, imaginez qu’il a décidé d’écrire et réaliser celui-là. Ce n’est pas aussi pire que vous pourriez le croire, mais là où ça plante, ça PLANTE.

Pour un premier long-métrage en tant que réalisateur et scénariste, n’essayons pas plus qu’il faut; on fait un film d’horreur. Un film de maison hantée par un démon, qui-plus-est. C’est pas compliqué à savoir, dès que le personnage principal prend un test de grossesse, celui-ci lui révèle qu’elle porte l’antéchrist! Ce n’est pas une blague en passant. Continuons avec les jumpscares et les scènes intenses qui se termine par un “fiou, ce n’est que toi!”, Zack Ward ne s’est jamais forcé en tant qu’acteur, ça changera pas ici. Le dialogue commence en étant crédible et fluide, mais dès le début du deuxième acte, tout devient presque automatique et robotisé. Quelques scènes comiques s’immiscent et sont définitivement du calibre de quelqu’un qui sait ne pas se prendre au sérieux, mais le problème, c’est qu’il se prend au sérieux. Restoration aurait facilement fonctionné en étant une comédie d’horreur, sauf qu’on s’attarde trop aux trucages habituels pour faire peur aux moins habitués.

Malgré tout, ce ne serait pas juste de dire que Ward ne tombe pas quelques fois sur la bonne note et instaure une ambiance légitimement intrigante avant de retomber dans les sentiers connus. (Vous savez, ce fameux vidéo que vous regardez longtemps et qui fait boo super fort? Ouais, ils le font. Carrément. Sans aucune retenue, sur un écran d’ordinateur. Je dirais “bel essai”, mais mon sarcasme ne serait peut-être pas assez clair.

Les acteurs font tous leur possible pour délivrer ce scénario, mais encore, le manque de direction est flagrant et, même avec le meilleur des acteurs ou la meilleure des actrices, on ne pourrait livrer une performance digne de respect de l’art. Il semble qu’eux-mêmes savent que ce ne sera pas leur opportunité de s’épanouir. La musique est une alternance de musique indie et du singulier piano pour l’ambiance, probablement des faveurs dues. Ce sont les deux seuls aspects qui ne méritent pas de réels critiques, considérant qu’ils ne semblent pas être de réelles performances.

Au final, c’est la faute à Zack Ward. Dur de prendre un critique au sérieux quand il semble avoir une vendetta personnelle contre le critiqué, je sais. Croyez-moi, j’espérais vraiment le voir se reprendre en tant que créateur, plutôt qu’acteur. Je suis forcé d’admettre que mes espoirs furent en vain, considérant que Ward a clairement vu The Skeleton Key et l’a copié-collé dans une situation typique de “femme enceinte de l’antéchrist”. Certains éléments sont plus qu’évidents. Même si vous avez de faibles standards, vous serez déçu, malgré que ç’aurait pu être bien, bien pire.

Louis-Éric Bacon

Ces fichiers peuvent vous intéresser :