AccueilFilm › Gerontophilia - Film (2014)

Gerontophilia - Film (2014)

Gerontophilia - Film (2014)

Gerontophilia - Film (2014)

Film de Bruce LaBruce Comédie romantique 1 h 22 min 26 mars 2014

Lake mène une vie en apparence normale pour son âge. Il a une copine séduisante. Tout baigne mis à part cette relation avec des retraités.

Informations du fichier


Seeds : 1082
Leechs : 379
telecharger

Mise en scène épurée mais intéressante, protagoniste charismatique : voilà les deux choses que l’on retiendra tout d’abord au sujet de ce long-métrage. À l’heure où les mœurs semblent changer vis-à-vis de la sexualité, il fallait attendre Bruce LaBruce – régulièrement lynché pour sa carrière dans le cinéma gay horrifique « ironique mais sincère » – pour se pencher sur le thème des déviances sexuelles dont on ne parle que très rarement. Avec Gerontophilia, le cinéaste semble radicalement changer de répertoire, au profit d’un traitement plus romantique. Il est particulièrement fascinant d’observer comment est traité le personnage de Lake, marginalisé de par son attirance pour les personnes âgées.

Le titre annonce d’office la couleur, mais le long-métrage en lui-même apparaît nettement moins direct. Avec un sujet aussi casse-gueule, mieux vaut un peu de délicatesse. C’est pourquoi ce Lake dont il est question nous est présenté à travers un portrait jamais ambigu, de sorte que ses tendances paraphiliques deviennent une norme. Sa situation – que l’on jugerait au mieux étrange de prime abord – n’apparaît pas choquante et le regard de Bruce LaBruce, s’inspirant ici de gens qu’il a connu du temps des beatniks, ne juge personne et incite même surtout à la compréhension de la part des spectateurs. C’est tout, pour ce qui est de l’introduction au filmage de la gérontophilie.

La qualité de Gerontophilia vient du fait que sa singularité ne tient pas à celle de son protagoniste, qui aurait pu être posée par-dessus un drame romantique banal – ce qui était le cas pour La Vie d’Adèle, qui ne tenait surtout qu’à la relation homosexuelle de Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos –, mais va plus loin dans les relations dépeintes. La différence d’âge au sein du couple formé permet d’aborder le choc des cultures à travers les générations et, de fait, montrent différentes vues du Canada à différentes époques, avec des degrés de tolérance également différents face aux personnes jugées anormales par la société. Gerontophilia est un de ces films de la décennie qui s’inscrivent historiquement dans l’ère que l’on vit en ce moment.

Le long-métrage de Bruce LaBruce a vite fait de nous embarquer dans l’aventure tantôt dramatique, tantôt légère à travers un road-trip qui n’en serait pas vraiment un, rythmé par une bande-originale des plus dynamiques. Pier Gabriel Lajoie et Walter Borden sont tous deux impressionnants dans ce qui restera une très belle ode à la tolérance et l’amour sous toutes ses formes ; ainsi que l’une des plus grandes surprises de cette année.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :