AccueilFilm › Exodus - Gods and Kings - Film (2014)

Exodus - Gods and Kings - Film (2014)

Exodus - Gods and Kings - Film (2014)

Exodus - Gods and Kings - Film (2014)

Film de Ridley Scott Drame, historique et péplum 2 h 30 min 12 décembre 2014

En 1300 av. J.-C., Moïse se dresse contre le pharaon Ramsès qui retient les hébreux en esclavage et guide son peuple hors d'Égypte pour échapper à la colère de Dieu.

Informations du fichier


Seeds : 939
Leechs : 329
telecharger

Beaucoup parlent d’Exodus comme du plus mauvais film de l'année ou du pire film de Ridley Scott. Il n'en est rien. Exodus est un blockbuster certes inégal mais non conventionnel.

Dès l'ouverture, le souffle épique s'établit lors d'une bataille spectaculaire très bien mise en scène. La première heure est la plus intéressante, une tension s'installe entre Ramsès ( Joel Edgerton) et Moïse (Christian Bale) . Une relation bien exploitée ou les deux personnages sont d'abord frère puis ennemis. C'est d'ailleurs les seuls personnages bien exploités puisque que le reste du casting est relégué au second plan. Les acteurs n'ont droit qu'à quelques lignes de dialogues, notamment Aaron Paul , Sigourney Weaver et Ben Kingsley qui sont sous exploités au cours du film.

Ce qui nous amène au vrai problème de Exodus. Il souffre d'un montage beaucoup trop expéditif dans la conception de l'histoire. Certaines scènes sont abrégées et ça se perçoit beaucoup dans la cadence des scènes. Les séquences avec les acteurs de seconds rôles ont dû être supprimées pour laisser place à l'histoire, sans ce préoccupé de la compréhension du film. Le spectateur est par moment perdu, ce qui ôte le peu d'émotion qu'il y avait déjà. Ridley Scott entrevoit une version longue qui sera sans doute meilleure que la version sortie au cinéma. Le surprenant Christian Bale incarne un Moise tourmenté dont l’évolution du personnage est bien exploitée. Même chose pour Joel Edgerton qui campe tout en finesse un personnage ambigu et incompris. Le reste du film se concentre sur les séquences épiques, comme la séquence saisissantes des 10 plaies d'Egypte filmée par un Ridley scott qui démontre qu'il n'a rien perdu de son talent de metteur en scène. On ne peut pas éviter la comparaison avec les Les Dix commandements de Cecil B. DeMille, car j'ai été frustré par la fin de Exodus. La scène de l'ouverture de la mer Rouge dans la version de Cecil B. DeMille est bien plus spectaculaire que dans celle de Ridley Scott où la séquence est bâclée en 3 minutes. Dans l'ensemble Les Dix commandements est bien plus fouillé mais surtout plus épique que Exodus (oui c'est possible).

Exodus est un film bien réalisé et interprété mais souffrant d'un montage dépourvu de sens qui perd le spectateur en chemin. Malgré cela le film ne mérite pas toutes les critiques négatives et je vous invite à le voir pour vous faire votre propre avis.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :