AccueilFilm › Insidious : Chapitre 3 - Film (2015)

Insidious : Chapitre 3 - Film (2015)

Insidious : Chapitre 3 - Film (2015)

Insidious : Chapitre 3 - Film (2015)

Film de Leigh Whannell Épouvante-Horreur et thriller 1 h 37 min 29 mai 2015

Une jeune femme se tourne vers Elise Rainier, médium talentueuse, qui accepte contre son gré d'utiliser son don pour contacter les morts...

Informations du fichier


Seeds : 1022
Leechs : 358
telecharger

INSIDIOUS, c'est un univers terrifiant et poétique, une direction artistique baroque magnifique, une bande-son old-school glaçante, un scénario riche et complexe et une mise en scène obscure. Bref, INSIDIOUS, c'est tout ça à la fois. Alors, est-ce-que ce troisième chapitre est un épisode différent et original ou alors un ultime navet ? La réponse dans un instant. Il faut déjà dire que ce n'est plus James Wan à la réal mais Leigh Whannel (scénariste des deux premiers) et c'est son premier film. Chaque INSIDIOUS a sa particularité : le 1 nous présente son univers sans avoir des éléments complexes et veut véritablement nous faire peur, le 2 prend en compte que les spectateurs se sont bien attachés à cette univers et balance des révélations et des moments plus qu'improbables, une claque scénaristique pour le genre, le 3, lui, n'est pas véritablement nécessaire à la saga, il ne veut pas avancer plus que ça dans le scénario (c'est un préquel) mais il tente une approche différente et intéressante... Pour commencer, on nous présente une ado particulièrement attristé et désespéré par la mort de sa mère et une Elise Rainier (la médium de la saga) détruite par son don (c'est une Voyageuse, une personne qui est apte à aller dans le Lointain, le monde parallèle des âmes torturées) et par un autre événement, on prévoit donc d'avance que ce Chapitre 3 est plus humain... On va directement avancer à la première véritable apparence/attaque de l'esprit de cet INSIDIOUS, on remarque alors de nombreuses choses :

Les violons sont plus agressifs La scène de tension est plus longue que dans les autres chapitres L'utilisation de nombreuses techniques terrifiantes (la vulnérabilité de Quinn, l'éteinte des lumières une par une, l'esprit qui respire très fort...) Une photographie rendant les couleurs plus ternes Un jumpscare final qui termine en beauté la scène

Dis-donc Jamy, aurait-on là le INSIDIOUS le plus sinistre et terrifiant de la saga ? Hé oui Fred, Leigh Whannel a décidé de complètement changer les techniques de flippe sans pour autant casser les bases que James Wan avait posé.

Une fois la scène terminée, on enchaîne les plans-séquences et les plans en grand angle pour quand-même garder la suggestion. Je vous rappelle qu'INSIDIOUS est basé sur les peurs primaires et enfantines : le monstre qui te regarde dormir, la peur que quelque chose soit tapis dans l'ombre, le monstre qui se cache sous le lit, etc... Pour cela, Leigh Whannel respecte complètement les règles. Bien evidemment, il y a toujours de nombreuses scènes de tension, une en particulier m'a surpris : Quinn s'endort, plus tard, elle enlève sa couverture et se retrouve dans un des couloirs de son immeuble, comme elle est en fauteuil roulant, elle ne peut pas marcher, donc elle se dépêche d'aller vers l'ascenseur le plus proche jusqu'à ce qu'on entende une respiration très forte... En effet, c'est bien cet esprit sadique qui est de retour, il l'emmène alors dans une pièce sombre avec un long couloir et la fait basculer hors de son fauteuil, elle est désormais allongée, incapable de bouger. C'est là qu'arrive au fond du couloir une drôle de personne rampant au sol qui se révèle être elle sans ses yeux, ni sa bouche, ni ses mains et ses pieds. (Petite anecdote, durant le tournage, Stefanie Scott, l'actrice, rampait vers l'arrière et pas vers l'avant, au montage, ils ont mis à l'envers la scène pour rendre un côté inhumain et malsain à l'âme de Quinn). Bizarrement, à ce moment-là, ce ne sont pas des violons en fond mais des sorte de synthés jouant une mélodie à l'envers (c'est ultra glauque). Ensuite, son père arrive et on termine la scène avec un jumpscare final. Là, on est surpris car on se dit "Bah, ce n'était pas un rêve", eh bien non, Destruction de Clichés ! Bon, je vais pas passer tout mon temps à raconter l'ingéniosité et la diversité des scènes de tension alors on va passer directement aux personnages. On retrouve nos fameux geeks et ghostbusters Specs et Tucker. Toujours aussi drôles et maladroits, on apprend alors pourquoi ils se sont liés d'amitié avec Elise. D'ailleurs cette dernière refuse de retourner dans le Lointain pour aider Quinn tout simplement car à chaque fois, une entité essaye de la tuer, la fameuse Mariée en Noir (antagoniste principal de INSIDIOUS : Chapitre 2). Pour ceux qui ne connaîtrait pas la saga, dans le Lointain, il n'y a pas la notion du temps (on peut aller dans le passé ou dans le futur) et dans le 1er, la Mariée en Noir tue Elise. Donc même si le Chapitre 3 se déroule avant le 1, l'entité noir sait très bien qu'Elise va mourir. Grâce à un conseil de notre cher Carl, elle va pouvoir lui faire un combo à la Street Fighter (là j'avoue, j'exagère) et lui sortir une réplique inattendue (rappelant celle de Ripley dans Alien 2) "Viens-te battre, sal*pe". Ah oui, j'ai oublié de dire que notre bon vieux Lointain est moins détaillé visuellement mais que les entités qui s'y refuge sont tout bonnement géniales rappelant l'univers graphique déjanté de Silent Hill. S'ensuit alors un final exceptionnel, puissant et émouvant dans lequel les personnages se lâchent complètement (Elise qui s'élance sur l'esprit par pur vengeance est un des moments les plus jouissifs du film). Pour finir, une fin inattendue nous livrant une morale abordant le fait de perdre un proche et une apparence qui fait plaisir du démon Lipstick-Face (antagoniste principal de INSIDIOUS) et du ghoul (antagoniste secondaire de INSIDIOUS et de INSIDIOUS : Chapitre 2).

Que retenir de ce Chapitre 3 ?

Malgré le fait qu'il ne soit pas totalement nécessaire à la saga, il tente une approche différente et plus terrifiante de l'horreur insidieuse que nous proposait les deux premiers chapitres. Il nous apporte un contenu basé sur l'émotion et sur la terreur pure en approfondissant le caractère et le passé des personnages et en utilisant d'autres techniques de peur tout aussi ingénieuses et insidieuses.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :