AccueilFilm › Tout en haut du monde - Long-métrage d'animation (2016)

Tout en haut du monde - Long-métrage d'animation (2016)

Tout en haut du monde - Long-métrage d'animation (2016)

Tout en haut du monde - Long-métrage d'animation (2016)

Long-métrage d'animation de Rémi Chayé Animation, aventure et drame 1 h 20 min 27 janvier 2016

1882, Saint-Pétersbourg.
Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine.
Explorateur renommé, concepteur d’un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord.
Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.

Informations du fichier


Seeds : 746
Leechs : 261
telecharger

Tout en haut du monde, premier film de Rémi Chayé, est un film extrêmement réussi. On est là face à une animation très originale et d'une grande beauté, réalisée par des aplats de couleurs juxtaposés ou superposés. Cette technique (que je n'avais encore jamais vue) donne l'impression de se retrouver face à des pochoirs géants, en mouvement. On pourrait imaginer dès lors que le volumes et les profondeurs ne sont pas rendus correctement. Pourtant, par des procédés logiques de contrastes entre couleurs, complémentaires ou non, le film parvient à suggérer une profondeur aux scènes, notamment aux paysages splendides du grand Nord, banquises, glaciers et autres,... dans lesquels on aimerait presque se perdre avec l'équipage (avec une couverture et un chocolat chaud en plussans doute).

L'histoire n'est pas bien originale ou innovante, on suit Sasha, qui contre l'avis de tous décide de partir à la recherche du navire de son grand-père, disparu en mer il y a quelques années. S'ensuivent des rencontres avec différents personnages, qui ne sont pas trop stéréotypés (sauf peut-être le prince du début, mais il fallait bien un méchant), et même attachants, et qui permettent à Sacha une certaine "évolution", de ne plus être qu'uniquement une petite bourgeoise élevée dans un confort total. Malgré un scénario assez prévisible, le film parvient à doser parfaitement les moments d'actions et de rebondissements pour que personne ne s'ennuie, avec des moments plus calmes, des dialogues bien pensés, et de magnifiques vues sur les paysages glacés (j'ai déjà dit que c'était beau ?)

Le film a sans doute pour premier public cible les enfants, mais n'en est pas moins inadapté à un public plus adulte, certains dialogues ou problématiques (émancipation, différences des classes, etc.) n'étant sans doute pas perçus de la même manière en fonction de l'âge... Je n'irais pas jusqu'à dire qu'on peut lui trouver une double lecture, mais chacun, petit ou grand, peut retirer un moment très agréable de ce visionnage. (petit coup de coeur en plus pour la musique, vraiment belle elle aussi).

Qu'il s'agisse du scénario ou de l'animation, on est face à une forme de simplicité, mais une simplicité réellement aboutie et efficace.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :