AccueilFilm › Une vie entre deux océans - Film (2016)

Une vie entre deux océans - Film (2016)

Une vie entre deux océans - Film (2016)

Une vie entre deux océans - Film (2016)

Film de Derek Cianfrance Drame et romance 2 h 12 min 2 septembre 2016

Quelques années après la Première Guerre mondiale en Australie. Tom Sherbourne, ancien combattant encore traumatisé par le conflit, vit en reclus avec sa femme Isabel, sur la petite île inhabitée de Janus Rock dont il est le gardien du phare. Mais leur bonheur se ternit peu à peu : Isabel ne peut avoir d’enfant… Un jour, un canot s’échoue sur le rivage avec à son bord le cadavre d’un homme et un bébé bien vivant. Est-ce la promesse pour Tom et Isabel de fonder enfin une famille ?

Informations du fichier


Seeds : 1163
Leechs : 407
telecharger

Derek Cianfrance, notre première rencontre m'avait laissé froid. Car dans The Place Beyond the Pines, il m'avait raconté l'histoire de personnages ternes auxquels j'avais peiné à m'intéresser. Absence d'attachement, peu de résonance, le film évoluant de manière nonchalante et sans surprise m'avait lâché. Pas taper...

Revoir le nom de Derek Cianfrance dans les ultimes secondes d'une bande annonce qui avait titillé ma curiosité m'a d'abord laissé lâcher un soupir. Puis j'ai réfléchi un instant pour enfin laisser une chance à ce film, qui se paraît d'une thématique émouvante et sensible.

Car Une Vie entre Deux Océans dépeint d'abord l'histoire d'un coup de foudre entre le ténébreux Michael Fassbender et la ravissante Alicia Vikander, délicate et fragile poupée que l'on a envie de prendre dans ses bras pour ne plus jamais la laisser partir. C'est un amour qui se développera dans une relation épistolaire, avant de fleurir coupé du monde, sur une île solitaire coiffée d'un phare comme dernier signe de civilisation. C'est l'amour endeuillé de la profonde tristesse de la vie qui s'échappe du nid, de l'enfant perdu trop tôt et des larmes de celle qui se sent responsable.

Une Vie entre Deux Océans est un signe du ciel, quand une barque qui abrite la vie d'un enfant s'échoue, qu'un sourire illumine à nouveau le visage de celle que l'on aime plus que tout au monde et que l'instinct maternel trop longtemps réprimé dicte de prendre soin de l'enfant comme s'il s'agissait du sien.

Cet acte d'amour donne naissance, enfin, à une famille recomposée. A un bonheur enfin accessible et complet. Même si ce geste n'est qu'un mensonge et la famille qu'une apparence. Même si, aussi beau soit-il, il est aussi la manifestation des égoïsmes. Car d'égoïsmes, il en est aussi question dans Une Vie entre Deux Océans. L'enfant chérie en devient peu à peu le centre en les cristallisant. Alicia fait comme si de rien n'était et croit à cette belle histoire. Michael porte lui le poids de la culpabilité, un peu plus lourd encore quand son regard se porte sur une veuve et une tombe qui lui rappelle ce jour où il a décidé de ne rien dire. Cette culpabilité, il la confesse peu à peu, faisant exploser l'alliance, la complicité et l'amour du couple. La véritable mère de l'enfant, elle, se raccroche aux souvenirs de la famille qu'elle formait avec son mari disparue et cette petite fille dont elle avait fait le deuil.

Une Vie entre Deux Océans ne juge jamais les actes de ses personnages. Au contraire. Il les rend tous attachants, tant dans leurs sentiments que dans leurs failles. Ou au moins, le sentiment d'identification est tel qu'on se met à leur place et que l'on comprend leurs motivations, alors qu'il s'agit finalement d'un vol d'enfant, même si celui-ci grandit entouré d'amour, ou d'arracher celui-ci aux seuls parents qu'il a connus. Là réside sans doute la plus grande réussite de Michael Cianfrance. D'autant que son drame ne tire jamais vers le mélo, qu'il est constamment juste, sensible et émouvant. Que l'on est autant témoin d'un amour profond qui chavire que des difficultés rencontrées par le couple, de leurs divergences.

J'avais peur de devenir, en tant que spectateur, l'otage d'un drame que l'on m'aurait fait avaler de force. J'avais peur de voir douloureusement passer chaque minute. Mais non, au contraire. Une Vie entre Deux Océans, qui évolue dans un contexte post première guerre mondiale fin et jamais envahissant, est un film tout aussi poignant que magnifique sur une passion dévorante mais d'un éphémère bonheur questionnant la religion, la morale et la justice à l'aune des sentiments qu'il déploie.

Une fresque tragique aux accents de coup de coeur.

Behind_the_Mask, qui vient pour changer l'ampoule du phare.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :