AccueilFilm › HHhH - Film (2017)

HHhH - Film (2017)

HHhH - Film (2017)

HHhH - Film (2017)

Film de Cédric Jimenez Action, biopic, thriller 2 h 25 mai 2017

L’ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, militaire déchu, entraîné vers l’idéologie nazie par sa femme Lina. Bras droit d’Himmler et chef de la gestapo, Heydrich devient l’un des hommes les plus dangereux du régime. Hitler le nomme à Prague pour prendre le commandement de la Bohême-Moravie et lui confie le soin d’imaginer un plan d’extermination définitif. Il est l’architecte de la solution finale. Face à lui, deux jeunes soldats, Jan Kubis et Jozef Gabcik. L’un est tchèque, l’autre slovaque. Tous deux se sont engagés au côté de la résistance, pour libérer leur pays de l’occupation allemande.

Informations du fichier


Seeds : 805
Leechs : 282
telecharger

Son antirationalisme était d'ordre intellectuel, de même que le nazisme constituait un mouvement d'intellectuels ratés et désespérant de la raison.

Cédric Jimenez, réalisateur Français à qui l'on doit l'excellent " La French " et " Aux yeux de tous ", présente avec HHhH, (Himmlers Hirn heiBt Heydrich/traduction : le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich) un biopic historique captivant qui prend son temps. Une biographie traitant avec honnêteté les méandres de l'esprit fou de Reinhard Heydrich, responsable de la création de la " solution finale ". On découvre son départ chaotique, son évolution dans les méandres du parti nazi, jusqu'à son ascension pour terminer sur son assassinat en mai 1942.

Le récit possède une structure saisissante qui dépeint avec crédibilité une Allemagne post Deuxième Guerre mondiale économiquement pauvre qui ne produit et ne rapporte plus rien, conduisant inévitablement à la grandeur de l'État allemand nazi dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945 (3ème Reich). Il est déstabilisant et intelligent de rentrer dans l'intimité du récit en ne prenant aucun partie. On y découvre ainsi avec froideur et réalisme comment les Allemands en sont arrivés à élire Hitler, et comment une personne telle que Heydrich a pu gravir si haut le mouvement nazi.

L'intrigue applique de sérieuses thématiques dépassant le cadre du bien contre le mal, nous poussant à une véritable réflexion autour des circonstances responsables de tant de radicalité et d'horreurs. On y découvre dans l'ombre le portrait d'un homme aussi fascinant que déroutant. Un homme un peu simplet mais pointilleux aimant de sa femme et de ses enfants, étant à l'origine de nombreuses abominations. Désorientant et clairement loin de l'image monstrueuse que je me faisais de cette personne, le rendant encore plus flippant.

Le récit se départage en deux parties bien distinctes : -la première (ma préférée) qui dure un peu plus de la moitié et qui se centre sur Heydrich et sa femme, -la seconde qui se focalise fortement sur la résistance et ceux désignés pour essayer d'assassiner le personnage principal. Une structure au concept profitable qui malheureusement se perd dans un rythme irrégulier, d'où on passe d'un instant historique profond, à une approche plus personnelle et moins confident qui s'endort par instants.

Le casting est vraiment bon, Jason Clarke en criminel de guerre au tempérament froid et trompeur est fabuleux, que dis-je il est phénoménal! La performance du comédien est sans failles, il est totalement méconnaissable, possédé par son personnage. Il se dégage de lui une expression de fureur et de rage imparable, il dégage du danger. Au départ présenté comme un homme tout ce qu'il y a de plus anodin et fragile, capable d'amour et de tendresse envers ses proches, pour devenir quelque chose de plus monstrueux.

Rosamund Pike est comme à son habitude "" PARFAITE! "" Elle impressionne par son charisme, sa rudesse et son implacabilité qui n'est pas sans rappeler son personnage dans Gone Girl. Sous les traits de l'épouse d'Heydrich l'actrice fait preuve de stature, ne se laissant jamais dépasser par le talent de son acolyte. Il est intéressant de voir un véritable rapport de supériorité entre les deux soupirants, dont il est difficile de dire qui est le plus redoutable des deux. Il est fort regrettable qu'elle soit délaissée dans la fameuse seconde partie du récit, vu comment elle brille de talent et d'idéologie dans la première. C'est elle qui finalement entraîne Reinhard Heydrich à la position qu'on lui connaît tous.

Les autres comédiens sont dans l'ensemble bon, pas non plus aux mêmes niveaux que Clarke et Pike, mais suffisamment efficace pour coller au support. Je retiens en particulier Stephen Graham dans le rôle d'Heinrich Himmler, et la petite et efficace apparition de Gilles Lelouche.

CONCLUSION :

HHhH est un film empreint de bon nombre de qualités et de volontés. La vision d'un réalisateur inspiré. Cela faisait un petit moment que je n'avais pas vu une oeuvre sur la Seconde Guerre mondiale aussi pertinente et congrue. Une oeuvre glaçante incarnée par deux acteurs au top avec un Jason Clarke surprenant faisant part d'un talent que je ne lui connaissais pas. Loin de la trempe d'oeuvre comme Walkyrie, Les Rescapés de Sobibor, La liste de Schindler... elle n'empêche pas d'être de grande envergure.

Loin d'être dénué de défaut le film est à voir absolument pour les intéressés de cette partie noire de l'histoire.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :