AccueilFilm › Gemini Man - Film (2019)

Gemini Man - Film (2019)

Gemini Man - Film (2019)

Gemini Man - Film (2019)

Film de Ang Lee Action, drame et science-fiction 1 h 57 min 2 octobre 2019

Henry Brogan, un tueur professionnel, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements.

Informations du fichier


Seeds : 756
Leechs : 265
telecharger

Je ne sais pas quoi penser d'Ang Lee, je déteste l'Odyssée de Pi, mais j'adore Billy Lynn et c'était pas vraiment le réalisateur que je voyais s'amuser avec 120 images par seconde. Seulement voilà, pour le moment il est le seul avec Tsui Hark et Peter Jackson à se mettre à la HFR (Cameron ça sortira peut-être un jour) et je trouve que ça lui réussit plutôt bien. Si avec Gemini Man on semble être loin du chef d’œuvre qu'était Billy Lynn, on lorgne plus du côté du film d'action concon, on retrouve malgré tout des thématiques communes.

Forcément, on y parle de soldat, des traumatismes, de la difficulté à retourner à la vie civile, etc. Alors oui, dans Gemini Man c'est concon, tout est dit explicitement, tu ne peux pas le rater le message, il est bien placardé, bien surligné. Mais tout de même, notons la cohérence à ce niveau là.

Par contre là où Gemini Man fait fort, c'est qu'il est un réel outil d'expérimentations pour Lee qui se fait réellement plaisir à tourner ses séquences d'actions, à jouer avec le rajeunissement de Will Smith (qui pour une fois est seulement moyennement insupportable, prouesse !). Je dois dire que j'ai pris mon pied. Je regrette forcément de ne pas l'avoir vu dans les bonnes conditions, mais même sans projecteur magique et en 2D, c'était assez impressionnant.

Le début de la séquence à la moto, un long plan où l'on suit Will Smith dans des ruelles étroites est dingue, parce que c'est trois fois rien, mais ça rend superbement bien. Il faut dire que les décors colombiens rendent superbement à l'écran avec toutes leurs couleurs et puis il y a un dynamisme fou à l'écran. Les combats sont plutôt bien gérés, le jeune Will Smith a vraiment l'air d'un Terminator, un tueur implacable sans faiblesse (du moins au début). En fait lorsqu'on est en action, c'est assez exaltant.

Après les dialogues sont sans doute le point faible du film, c'est parfois bavard pour rien dire (on avait compris directement) et c'est pas très bien écrit. Par contre les personnages je les trouve attachants, même le méchant joué par Clive Owen dont on voit la relation avec Will Smith jeune qu'il traite comme son fils, à qui il prépare des céréales... C'est vraiment dommage que le film ne creuse pas plus dans cette voie parce qu'à la fin on se retrouve avec un méchant lambda inintéressant.

Et puis je ne peux que dire du bien de Mary Elizabeth Winstead qui est absolument ravissante comme à son habitude, qui a un perso qui n'est pas juste là pour se faire draguer par Will Smith (ça aurait été bizarre de le voir emballer une fille beaucoup plus jeune que lui), qui sait se battre, qui a du répondant et le duo fonctionne vraiment bien. D'ailleurs on ne la voit que trop rarement au cinéma.

Après les séquences s'enchaînent un peu bizarrement, genre son pote débarque sans qu'on sache trop comment, ils sont censés avoir jeté leurs téléphones... le Will Smith jeune disparait plusieurs fois un peu comme par magie, juste parce que le scénario le veut bien. Et tant qu'on est sur les trucs bizarres, dans le film les clones sont la copie conforme en tous points de l'original... même du caractère, du comportement... Enfin, c'est du détail, on peut l'accepter.

Bref, vous l'aurez compris on y va pour les séquences d'action qui font plaisir et pour les beaux yeux de Mary. Après je ne sais pas si la HFR aide à mieux percevoir les scènes de dialogue avec Will Smith jeune (si ça sublime les effets spéciaux ou un truc du genre), néanmoins ce que je sais, c'est que la mise en scène de ces dialogues est clairement moins inspirée que dans Billy Lynn où vraiment on avait l'impression d'être avec ces soldats, de vivre le moment avec eux. Là c'est plus statique, plus planplan.

Disons que c'est une autre utilisation faite de la technologie, plus axée grand public, qui tombe dans les travers scénaristiques dans lesquels tombent beaucoup de productions du genre (mais l'histoire du clone plus jeune reste moins ridicule ici que dans Logan, il faut l'savoir), mais qui compense par des scènes d'action savamment orchestrées.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :