AccueilJeux › Turok 2 : Seeds of Evil (2017) - Jeu vidéo

Turok 2 : Seeds of Evil (2017) - Jeu vidéo

Turok 2 : Seeds of Evil (2017)  - Jeu vidéo

Turok 2 : Seeds of Evil (2017) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Nightdive Studios PC, Xbox One et Nintendo Switch FPS et action 16 mars 2017

Remaster HD de Turok 2: Seeds of Evil sorti en 1998, où le joueur incarne un chasseur nommé Turok dont le but est de délivrer des enfants otages de terribles créatures.

Informations du fichier


Seeds : 795
Leechs : 278
telecharger

Généreusement offert par mon frère, la version remastérisée de Turok 2 : Seeds of Evil est une réminiscence de ma "pas si lointaine" adolescence. Découvert initialement sur la merveilleuse Nintendo 64 dans les années 2000, la cartouche noire de Turok fait partie des jeux qui m'ont transmis la passion des FPS avec Perfect Dark et Golden Eye.

Le soft était dingue pour l'époque en proposant une tonne d'armes aux effets délirants, voire jamais vus, en plus de bénéficier de niveaux tout simplement immenses. Visuellement, Turok 2 était sublime malgré le brouillard persistant dans le champs de vision au-delà des vingt mètres. Avec le recul, le plus marquant c'est qu'il était gore ! Aujourd'hui cela ne paie pas de mine les éclaboussures de sang, les boîtes crâniennes qui explosent ou les membres découpés car on en voit régulièrement un peu partout au cinéma ou dans les jeux. Mais rares étaient les softs violents à l'époque surtout sur console. D'autant plus sur la Nintendo 64 qui fut longtemps délaissée par les éditeurs de jeux matures au profit de son éternelle rivale : la Playstation.

Comme la plupart des gamins, je flippais à mort (alors qu'aujourd'hui c'est juste de la rigolade) car dans Turok les ennemis sont souvent disposés de manière à vous surprendre : planqués dans un angle mort ou surgissant par derrière façon Doom 3. Mais c'est surtout l’orientation qui s'avérait être la plus grande difficulté. Pour être honnête, j'étais bloqué dès le deuxième niveau ! Impossible de terminer sans code ces niveaux "dédalesques" aux multiples embranchements qui vous demandent, pour progresser, d'accomplir des objectifs parfois dissimulés et de récupérer un ensemble de trois clefs pour déverrouiller le niveau suivant. Lorsque vous franchissiez le portail de fin de niveau sans avoir accompli la totalité des objectifs, vous étiez téléportés au point de départ... Vous êtes bon pour traverser à nouveau toute la carte !

Du coup, pas d'autre solution que la triche ! Certains d'entre vous n'ont pas connu les sorties entre potes chez le buraliste pour aller consulter les magazines de "tips et soluces" (couverture noire avec écrit en blanc et en vrac des centaines de jeux vidéo) qui recensaient les codes de tous les jeux du moment, classés par ordre alphabétique. Douce époque où internet et les téléphones portables étaient encore très peu répandus.

Trêve de nostalgie, les développeurs de chez Night Dive Studios remettent au goût du jour le meilleur épisode de la série Turok de feu Acclaim Entertainment. Je ne sais pas s'ils le distribuent ailleurs que sur Steam. En tout cas nous voici avec une version remastérisée en haute définition avec une distance d'affichage maximale. La jouabilité au clavier et à la souris est vraiment très plaisante et change complètement la donne. En effet, la manette de la N64 était bien mais franchement limitée pour les FPS. Le jeu se pare des atours de la modernité en facilitant le gameplay et la progression : indices quant aux objectifs à trouver, repères, sauvegarde possible n'importe où et à n'importe quel moment. Malgré les aides apportées durant les missions, Turok 2 restent toujours aussi compliqué principalement dans l'accomplissement des objectifs toujours très difficiles à trouver selon moi. La hausse de la difficulté saute aux yeux à partir du quatrième niveau, le repaire des cyclopes, les trois premiers étant relativement simples si on est un minimum organisé.

Pour conclure, Turok 2 : Seeds of Evil HD est un très bon jeu qui s'adresse principalement (pour ne pas dire uniquement) à ceux qui l'ont essayé à l'époque. C'est quand on rejoue à de vieux jeux vidéo comme celui-ci qu'on peut observer le chemin parcouru par cette industrie en à peine 20 ans. Cette version 2017 vendue tout de même 20 € parvient à restituer ses lettres de noblesses à un titre qui a marqué toute une génération. Quel gâchis que la licence Turok eut été massacrée par des développeurs peu scrupuleux de la qualité des titres puisque après l'épisode Seeds of Evil, comme vous le savez, tout n'est que naufrage et déception. Peut-être un nouveau Turok dans les années à venir ? Qui vivra verra.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :