AccueilFilm › Mai Mai Miracle - Long-métrage d'animation (2009)

Mai Mai Miracle - Long-métrage d'animation (2009)

Mai Mai Miracle - Long-métrage d'animation (2009)

Mai Mai Miracle - Long-métrage d'animation (2009)

Long-métrage d'animation de Sunao Katabuchi Animation et drame 1 h 33 min 21 novembre 2009

En 1955, dans la campagne japonaise, la petite Shinko, neuf ans, déborde d'énergie et d'imagination. Dès qu'elle n'est pas à l'école, elle court dans les champs et écoute inlassablement son grand-père lui raconter l'histoire de cette campagne qu'elle aime tant, qui fut il y a mille ans la capitale de la province de Suô. Mais un événement va attiser la curiosité de la petite fille. En effet, la jeune Kiiko, venue de la lointaine Tokyo, vient d'arriver en classe, et se révèle bien différente des enfants du village...

Informations du fichier


Seeds : 681
Leechs : 238
telecharger

Quoi de plus beau que l'imagination et l'esprit d'un enfant ? Nul besoin de le cacher, geeks et otakus cherchent toujours le moindre petit truc afin de se rendre nostalgique de cette époque. L'insouciance et l'amusement à partir de rien, c'était génial, hein?

Mai Mai Miracle c'est un film d'animation qui nous rappelle à quel point l'esprit enfantin est fabuleux. A la même manière que Tonari no Totoro de Miyazaki, l'imagination prend le dessus sur la réalité. La jeune Shinko transforme ainsi son environnement en terrain de jeu où la seule limite est son imagination, elle s'amuse avec de petits détails. Du moins, ça c'est le début du film qui m'a déjà bien plongé dans cet univers duquel on a pas envie de ressortir, dans lequel on aimerait limite replonger nous-même !

S'en suit la rencontre avec Kiiko, les deux petites vont bien entendu se lier d'amitié malgré leurs différences. Un point qui m'a quand même interpelé c'est cette nuance (certes clichée, je sais) entre la jeune fille du milieu aisée, remplies de biens matériels, mais qui au final, ne remplacent pas l'imagination débordante de Shinko. Au départ, Kiiko (qu'elle est mignonne, quand même) ne s'amuse pas, ne parle à personne. Après être devenue amie avec Shinko, c'est là qu'elle va commencer à développer son petit univers et ça c'est fabuleux !

J'ai peut être une façon de pensée un peu enfantine, mais déjà rien que ça, c'est le genre de trucs qui me fait frissonner. Pour en revenir au film en lui-même, l'aspect que j'ai développé plus tôt est tout le temps présent, beaucoup moins vers la fin, mais il le reste tout de même. Après tout, dans quel autre film est-ce qu'on voit des enfants de neuf ans se bourrer avec des chocolats alcoolisés ? De la même manière, le fait de voir des liens se créer si facilement entre les enfants du village me fait réfléchir. Tout était tellement plus facile avant. La complexité de l'être humain est elle une bonne chose ? En y repensant, pas tellement.

Seul défaut selon moi, il y a comme un "retournement de situation" dans le troisième tiers du film, qui m'a plutôt déplu comparé au reste c'est vrai. Ça gâche un peu cet aspect de simplicité qui fait le charme du film. Heureusement que les dernières minutes rattrapent largement tout ça.

C'est clairement le genre de film qui me rend nostalgique, mais d'un autre côté, qui me fait me sentir de bonne humeur. Bref, à voir au moins une fois. ~

Ces fichiers peuvent vous intéresser :