AccueilFilm › Fengming : Chronique d'une femme chinoise - Documentaire (2008)

Fengming : Chronique d'une femme chinoise - Documentaire (2008)

Fengming : Chronique d'une femme chinoise - Documentaire (2008)

Fengming : Chronique d'une femme chinoise - Documentaire (2008)

Documentaire de Wang Bing 3 h 06 min 5 décembre 2008

L'hiver en Chine. Une ville enneigée. Le jour tombe. Enveloppée dans son manteau, une femme s'avance lentement. Elle traverse une cité puis rentre dans son modeste appartement. Fengming s'installe au creux du fauteuil de son salon. Elle se rappelle. Ses souvenirs nous ramènent aux débuts, en 1949. Commence alors la traversée de plus de 30 ans de sa vie et de cette nouvelle Chine...

Informations du fichier


Seeds : 1000
Leechs : 350
telecharger

A travers le récit de Fengming et son long témoignage d'une évidente véracité, est retracé un épisode particulièrement glauque de la sombre histoire du régime totalitaire chinois. En 1957, Mao Zedong (Mao Tsé-Toung), se sentant affaibli au sein du parti, lança la campagne des "Cents Fleurs" ( 百花運動 ) appellation qui fait référence à une phrase célèbre de l'époque des Royaumes combattants, «Que cent fleurs s'épanouissent, que cent écoles rivalisent !». Sous ce nom à consonances poétiques, se dissimulait une vaste opération consistant à tenter de réduire ses concurrents à la direction du parti prétendument communiste qui, alors comme aujourd'hui, n'était de fait qu'une sinistre bureaucratie totalitaire. En invitant la population par cette campagne à la liberté d'expression et donc à la critique de ses cadres dirigeants, il espérait bien ainsi se refaire une virginité tout en mettant dans l’embarras des concurrents gênants rendus ainsi responsables des échecs du régime - à savoir, principalement, la terrible famine consécutive à la politique agricole décidée pourtant par Mao lui-même. Cette campagne prit toutefois une ampleur qui n'avait probablement pas été envisagée, révélant un grand nombre de mécontents qui, en toute innocence et croyant œuvrer pour le bien commun se dévoilèrent ainsi publiquement. Les "coupables" devenaient alors tout désignés et, identifiés désormais sous le terme de droitiers, furent envoyés en masse dans des camps de travail où la plupart finirent par mourir des mauvais traitements ou tout simplement de faim. On estime à au moins 550000 ces malheureux "droitiers" qui ont eu, en cette époque, la naïveté de croire le "grand timonier" - anticipant les millions d'autres qui firent la même erreur au moment de la "révolution culturelle". Fengming et son mari, jeunes gens tout remplis de ferveur révolutionnaire, firent donc partie de ces victimes; lui y laissa la vie et elle la survivante nous fournit donc, grâce à ce remarquable film de Wang Bing, un témoignage poignant d'un moment d'histoire très généralement ignoré en occident. En complément de ce film, il faut voir également "Le Fossé" du même Wang Bing qui décrit, sous une forme quasi documentaire, les conditions de vie de ces camps de travail. Éprouvant sans conteste; mais peut-on espérer qu'en ignorant les procédures tordues de la domination nous serons en mesure de construire un monde plus attrayant. La forme cinématographique adoptée par Wan Bing paraîtra probablement comme ennuyeuse à beaucoup, en contraste total avec les habitudes médiatiques contemporaines; par sa relation au temps et à la durée. Mais ceux qui ont gardé quelques ressources en terme de patience constateront qu'il surgit bien de ces images "pauvres" une vérité qui n’apparaît nulle part ailleurs, par sa simplicité même.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :