AccueilFilm › Dance of the Dragon - Film (2008)

Dance of the Dragon - Film (2008)

Dance of the Dragon - Film (2008)

Dance of the Dragon - Film (2008)

Film de John Radel et Max Mannix Drame, romance et musique 1 h 51 min 11 septembre 2012

Depuis sa plus tendre enfance, Tae est passionné par la danse. Déterminé à réaliser son rêve, il quitte sa Corée natale pour Singapour où il suit les cours prodigués par Emi, ex championne de danse de salon qui prend le jeune homme sous son aile. Tae est très attiré par la belle Emi mais cette dernière préfère s’en tenir à des relations strictement professionnelles. Cela n’empêche pas Cheng, fiancé d’Emi et champion d’arts martiaux, de se sentir menacé et de provoquer Tae en un singulier duel…

Informations du fichier


Seeds : 673
Leechs : 236
telecharger

Est-ce que quelqu'un pourrait couper la musique?

Parce qu'elle ne s'arrête jamais. Elle n'est pas mauvaise en soi, mais elle ne s'arrête jamais, et ça nuit à l'écoute des sentiments des personnages, d'autant que c'est assez esthétique et parfois un peu contemplatif, alors on se tait un peu, monsieur l'orchestre? C'est quoi cette peur du vide dans les films? On fait du cinéma, pas de la peinture sur poterie grecque de la période géométrique, bordel.

Ceci mis à part, c'est assez beau à regarder, il y a des images très sensibles qui ravissent l'oeil, même si la PUTAIN de musique (ça va là, t'as compris?) n'aide pas à se concentrer.

Le scénario en lui-même a quelques défauts: le déroulement est simple, versant un peu dans une certaine banalité pour les thèmes du rêve, de l'amour et du conflit amoureux. Quelques incohérences, à mon goût.

ATTENTION, JE CAUSE DE QUOI Y'A DANS LE FILM:

- Le héros apprend les techniques shaolin en moins d'une semaine avec un DVD, tout en allant à la danse et à la station de lavage de voitures où il travaille (suffisament pour se payer un appart' à 800$ la semaine, quand même). Il soutiendra la comparaison avec un grand maître du domaine pendant quelques minutes, ce qui, pour un apprentissage d'une semaine, n'est pas mal. Mais moi j'y crois pas une seconde.

-Parlons-en, tiens, du maître. Il accepte de l'argent (bien qu'on ne sache pas pourquoi il aurait besoin d'argent) pour aller tabasser un gars qui a des dettes. On le voit le suivre dans la rue, on se dit il lui fait sa fête, du coup. On oublie la scène, qui d'ailleurs n'a absolument aucune utilité dans le film, pour le retrouver tabassé à son tour par des gars car il a pris l'argent mais n'a pas fait ce qu'il devait. IL EST DONC TRES CON. Je m'attendais à ce que tout ceci conditionne son échec au combat avec le héros, ou du moins que ça aurait une influence... mais pas du tout. Alors est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce que cette histoire de pognon et de tabassage foutait là? Moi je ne vois pas.

C'est dommage, moi, dans un drame sentimental, ce genre de détails, ça me gache tout.

J'en retiens donc, au final, une vraie qualité esthétique et une retenue dans l'expression des sentiments des personnages que je qualifierais de bon aloi.

Et? Le reste est tout de même très plat.

ET EST-CE QUE QUELQU'UN PEUT COUPER LE COURANT, LE BOUTON OFF DE LA MUSIQUE A L'AIR EN PANNE.

Merci.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :