AccueilFilm › England is Mine - Film (2018)

England is Mine - Film (2018)

England is Mine - Film (2018)

England is Mine - Film (2018)

Film de Mark Gill Biopic, drame et comédie musicale 1 h 34 min 7 février 2018

Portrait de Steven Patrick Morrissey et le début de sa vie à Manchester dans les années 70, avant qu'il ne devienne le chanteur emblématique du groupe The Smiths.

Informations du fichier


Seeds : 1168
Leechs : 409
telecharger

Pourquoi t'as aimé ce film ?

1 / Parce que t'adores Morrissey et les Smiths ?

Ben non parce que le film s'arrête au moment où le Moz rencontre Johnny Marr et qu'on apprend rien sur le bonhomme qu'on ne savait déjà.

2 / Peut-être par ce que c'est bien réalisé ?

Ben non plus, ce n'est pas filmé avec les pieds mais Mark Gill ne semble pas avoir de l'or dans les mains.

3 / Alors certainement parce que les acteurs sont au top ?

Ils ne sont pas mauvais, les filles sont même très agréables à regarder mais c'est pas vraiment la foire au charisme. En gros, Jack Lowden c'est un mix entre Daniel Radcliffe et un de mes potes de lycée, pas de quoi mettre en doute mon hétérosexualité.

4 / C'est bon, j'ai compris, ce film est une merveilleuse description du Manchester de ces années-là ? Certainement même une réflexion sociologique puissante ?

Ah parce que ça se passe là-bas ? Franchement c'est tellement peu montré que c'est pas impossible que ce soit tourné à Roubaix. Ou à Dunkerque peut-être pour pas dépayser le petit comédien tout choupinou.

5 / Mais bien sûr, que je suis con, c'est parce que la BO est terrible ? Tu as pris une sacrée bouffée de nostalgie hein, en mode ado ?

Tu m'étonnes, Françoise Hardy, Martha Reeves & The Vandellas, New York Dolls, Marianne Faithfull, Magazine, George Formby, The Shangri-Las, les Sparks, Millie, Vince Eager, Mott The Hoople, Johnny Tillotson, j'ai commencé à arracher les fauteuils de la salle de ciné, j'étais tellement hystérique qu'ils ont failli m'évacuer.

Ah non pardon, les morceaux sont tellement hachés-saucissonnés que j'ai cru que j'étais dans une charcuterie.

6 / Bon donc si je récapitule, ça fait pas lourd, t'es vraiment sûr pour ton 7 ?

Ouais c'était tout vaporeux, une sorte de "Sing Street" sous Tranxène, avec des bouts de Dickens, d'Oscar Wilde, de James Dean, de Laurence Stephen Lowry, de meurtres de la lande, de Jane Austen dedans.

Mais oui c'est évident, je viens de comprendre pourquoi j'avais trouvé délicieux ce truc moyen : à un moment la mère du jeune Steven Patrick Morrissey vient le voir dans sa chambre au lendemain de son tout premier concert. Elle lui demande comment ce "dépucelage" s'est déroulé et il répond :

"Je comprends ce que tu ressens quand tu tricotes"

Je vais vous faire un aveu : cette réplique m'a fait la soirée.

Spéciale dédicace aux Tartines Rôties

Ces fichiers peuvent vous intéresser :