AccueilFilm › Godzilla : La Planète des monstres - Long-métrage d'animation (2018)

Godzilla : La Planète des monstres - Long-métrage d'animation (2018)

Godzilla : La Planète des monstres - Long-métrage d'animation (2018)

Godzilla : La Planète des monstres - Long-métrage d'animation (2018)

Long-métrage d'animation de Hiroyuki Seshita et Kobun Shizuno Animation et science-fiction 1 h 28 min 17 janvier 2018

A la fin du 20eme siècle, l’humanité à découvert qu’ils n’étaient plus seuls. Les Kaiju (monstres géants) et Godzilla sont apparus sur Terre.

La guerre entre Godzilla et les autres monstres obligea les humains à quitter la planète pour ne pas disparaître.

Durant des années les humains vont chercher des planètes habitables pour survivre. Mais les résultats sont sans appel. Il faut retourner sur Terre…

Désirant se venger de Godzilla qui a dévorer ses parents alors qu’il n’était qu’un enfant, Haruo se porte volontaire pour faire partie du groupe d’élite qui doit retourner sur Terre et éradiquer la menace Kaiju.

Cependant, en revenant sur Terre, la planète à totalement changé et Godzilla y règne en maître…

Informations du fichier


Seeds : 1043
Leechs : 365
telecharger

L'humanité faisant face a des ennemis implacables aussi destructeurs que meurtriers : Godzilla (et d'autre Kaiju) force l'humanité a s'exiler au plus profond de l'espace. Le temps passe et le dernier bastion d’humanoïdes peine a trouver une seconde terre d’accueil. Désespérés et au bord de l'effondrement, nos nomades d'infortune décident de revenir sur terre et tenir tête a l’envahisseur quoi qu'il en coûte, mais vingt milles ans sont passés et la terre s'en voit changée a jamais.

On suit donc le commandant Haruo ayant un passif très personnel avec Godzilla, bien décidé a mettre en péril sa propre existence pour arriver a ses fins, reprendre la terre et tuer Gojira.

Très sincèrement, le film renoue aussi bien avec ses origines (les films de 50/70) qu'elle dépoussière la thématique et rien que pour ça, chapeau bas, les denier film aussi bien japonais qu'américains avaient plutôt du mal a renouveler le genre sans tomber dans le gimmick facile.

D'un point de vue purement esthétique, j'adore et javais déjà été conquis part des productions telles que Knights of Sidonia, l'excellence de l'animation est véritablement irréprochable en tous points de vue, même chose pour les thèmes musicaux faisant écho aux thèmes des anciens films collant parfaitement avec l'ensemble de l'action, du miel pour les oreilles.

Brutal, violent et cruel, le Gojira Kaijū Wakusei est une véritable réussite, la Toho a de l'or dans les mains en espérant que la suite suive ce même niveau de qualité.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :