AccueilJeux › The Legend of Zelda : Twilight Princess HD (2016) - Jeu vidéo

The Legend of Zelda : Twilight Princess HD (2016) - Jeu vidéo

The Legend of Zelda : Twilight Princess HD (2016)  - Jeu vidéo

The Legend of Zelda : Twilight Princess HD (2016) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Nintendo et Tantalus Media Wii U Action-Aventure 4 mars 2016

Remaster HD de The Legend of Zelda : Twilight Princess.

Informations du fichier


Seeds : 892
Leechs : 312
telecharger

ZELDA TWILIGHT PRINCESS Remaster HD sur WiiU

Sortie en 2006 sur GameCube et Wii, Zelda Twilight Princess nous fait une nouvelle sortie sur WiiU en l'hommage des 30ans de la saga. Cela est logique puisque les autres opus sont disponibles sur le nintendo e-shop et certains comme Ocarina of Time et Majora's Mask ont déjà eu droit à une sortie sur des consoles plus récentes. C'était donc au tour de Twilight Princess.

Comme généralement dans les Zelda, Link (ou Trouduk, tout dépend du nom que vous lui donnez) doit sauver Hyrule/la princesse en se voyant succéder une suite de temples de plus en plus difficiles à terminer. Basique, classique et ça fonctionne sans être redondant. On commence sur une note presque humoristique (enfin je trouve) lors d'une discussion entre Moï (le guerrier du village) et Link. Moï explique à notre héros qu'il va devoir aller en Hyrule remettre un cadeau à la princesse : "Dis moi, tu n'es jamais allé en Hyrule n'est-ce pas ?" ... Humour, clin d’œil ou faisons-nous table rase du passé ? Hyrule a effectivement bien changé. Cette fois, tout devient sombre (dans tous les sens du terme). Le Crépuscule s’abat sur ce monde de lumière. Le héros y succombe également et se voit transformer en loup dès qu'il se retrouve dans les ténèbres.

Il est aider par Midona (remplaçante de Navi en quelques sortes),

qui est en fait la princesse du Crépuscule dont le trône a été usurpé par Xanto (le méchant pas beau). Mais ne vous inquiétez pas, il reçoit ses pouvoirs maléfiques de Ganondorf (le Gros méchant pas beau).

En ce qui concerne les temples, on commence de façon classique : plante, feu et eau, et non ce ne sont pas des starters pokémon. Ici Link doit retrouver la lumière en redonnant vie aux gardiens. Une fois que cela est fait, il est trop tôt pour s'arrêter en si bon chemin, nous partons dans le désert à la recherche du Miroir des Ombres. Pas de bol il est cassé ! On pense (et on a raison) que chaque bout à retrouver équivaut à un temple. Les temples deviennent alors plus originaux en passant par le manoir d'un couple de yéti, en revenant chez nous dans le magnifique Temple du Temps et enfin en allant aux cieux à Céléstia. Mais là n'est pas le bout du bout, il reste à explorer l'Ombre dans le Palais du Crépuscule, et ce qu'il reste de lumière dans le Château d'Hyrule. Les temples sont loin d'être construit de façon linéaire, le but étant l'exploration sans quoi on ne peut trouver toutes les clés et artefacts cachés. Sauf pour les deux derniers et notamment le Palais du Crépuscule ou il faut faire deux allers-retours en ligne droite. Le retour étant la partie la plus stressante du jeu... Autant les boss ne sont pas vraiment compliqués à battre, mais rien ne prépare à LA MAIN ! Essayez de jouer à cette partie avec la musique de Psycho ou des Dents de la mer, ça sera tout aussi flippant ! Bref...

La nouvelle touche du jeu est évidemment la transformation de Link en loup. Cette partie est tout de même un peu décevant dans le sens où elle ne sert qu'à chercher les perles de lumière dans la première partie du jeu et à sniffer quelques odeurs à la recherche de personnages disparus. C'est lorsque que l'on peut changer d'état à volonté que l'idée devient plus intéressante. Même si le loup péte la classe et qu'il ajoute une belle note au jeu. Autre aspect décevant, Midona qui ne sert pas à grand chose, ses conseils se rapprochant plus de captain obvious que de l'aide véritable. Elle aussi ajoute une touche à l'intrigue et au visuel du jeu mais pas au gameplay.

L'univers est beau, l'histoire tient la route, on prend plaisir à jour ou rejouer à ce Zelda mais valait-il un portage HD ? C'est évidemment un coup de pub pour les 30ans de la saga. Le problème d'un portage HD c'est qu'il est effectivement plus agréable à l’œil mais il fait aussi ressortir les défauts. Les textures sont presques laides. Prenez juste par exemple le désert Gerudo : C'est d'un plat et d'un moche ! Horrible. C'est aussi là que l'ont voit que c'est un jeu japonais, les personnages ont pris un apparence manga qui rendent certains personnages "kawai" et d'autres presque disproportionnés. On excuse quand même ce portage car l'onirisme et l'univers de cet opus est épatant. Rien n'est totalement clair ou obscure malgré les deux mondes évoqués. On pourrait penser au bien et au mal mais ici il s'agit plutôt de la frontière trouble entre ses deux entités et l'ambiguité qui sont mis en avant. Midona n'est pas véritablement une antagoniste et Zelda reste sage mais est abaisser au niveau d'esclave du mal. Link lui-même ne semble pas représenter un être de pureté et fait ressortir la part bestiale qui est en lui. Les déesses vont jusqu'à trahir leur principe et donne leur pouvoir à Ganondorf. Le bien et le mal se retrouvent mélangés, manipulés, tel l'ombre côtoyant la lumière. L'un ne pouvant exister sans l'autre.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :