AccueilSerie › Jormungand - Anime (2012)

Jormungand - Anime (2012)

Jormungand - Anime (2012)

Jormungand - Anime (2012)

Anime de Keitarô Motonaga Seinen, aventure, animation 1 saison (terminée) Tokyo MX 25 min 11 avril 2012

Depuis la perte de sa mère, tuée par une bombe, Jonah voue aux trafiquants d’armes une haine implacable. Cet enfant soldat taciturne décide pourtant de faire un bout de chemin avec Koko Hekmatyar, une jeune vendeuse d’armes excentrique qui parcourt le monde. Il devient ainsi le neuvième de ses subordonnés et intègre malgré son jeune âge l’équipe des Jörmungand.

Informations du fichier


Seeds : 807
Leechs : 282
telecharger

Jormungand est un bon anime fast-food. Rien de mal à ça, et honnêtement on ne s’ennuie quasiment jamais devant cette série tant que l’on sait à quoi s’attendre: des flingues, des psychopathes, et encore plus de flingues. Mais sans plus.

Jormungand suit les traces de Jonah, un enfant soldat engagé pour protéger Koko Hekmatyar, une marchande d’armes à la fois géniale et potentiellement folle dingue qui a eu la brillante idée de s’entourer d’une petite équipe de garde du corps capable de rayer de la carte n’importe quelle armée régulière.

Même si l’on suit un enfant soldat, Jonah est rarement le centre d’intérêt du show, ce qui reste assez dommage tant cette prémisse reste peu explorée. L’histoire se concentre plutôt sur Koko et ses dangereuses transactions qui amènent inéluctablement à de nombreuses explosions.

L’univers du Jormungand, qui n’est pas sans rappeler Black Lagoon, pourra facilement plaire au premier abord pour deux principales raisons: 90% du casting sont des personnages adultes, et il paraît évident que le monde du trafic d’armes n’est pas gouverné par des bisounours.

C’est là que le gros défaut de la série frappe de plein fouet. Le sang, les coups de pute et l’insensibilité humaine sont seulement montrés que lorsque cela ne compte pas. La psychologie des personnages est à peine effleurée, les twists épisodiques en restent au BABA. A aucun moment n’avons nous l’impression de réels enjeux, jamais on ne ressent ne serait-ce qu’une once de désespoir malgré les épreuves encourues. Un manque de tension qui crée un vide malheureusement trop important pour être ignoré.

Cette carence se reflète parfaitement dans les scènes d’actions, où un certain réalisme des armes se heurte au manque de crédibilité dans le déroulement des combats: les héros ne meurent pas, complètement à l’épreuve des balles peu importe le ratio ennemis/alliés.

En dehors de ces points et de la prépondérance hallucinante de psychopathes, Jormungand se rattrape sur d’autres points: des personnages badass, une bonne qualité d’animation pour un animé aussi dynamique, et une ost absolument excellente avec des thèmes variés. Que l’on ne s’y trompe pas, on n’a rarement l’occasion de voir le temps d’un épisode passer.

Jormungand possède beaucoup de qualités, mais il est difficile de le recommander aux spectateurs qui n’ont pas le loisir de regarder cinq/six séries par saison.A défaut de faire partie de la crème de la crème, cette série se révélera être une bonne distraction, à la fois courte et bourrée d’actions. A voir si la seconde saison(prévue octobre 2012), se contentera de rester dans la même lignée.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :