AccueilFilm › Achille et la Tortue - Film (2008)

Achille et la Tortue - Film (2008)

Achille et la Tortue - Film (2008)

Achille et la Tortue - Film (2008)

Film de Takeshi Kitano Comédie 1 h 59 min 20 septembre 2008

Machisu, un peintre sans talent, persiste à vouloir exercer son art...

Informations du fichier


Seeds : 993
Leechs : 348
telecharger

Difficile de juger un film d'un réalisateur qui se cherche après être monté si haut et si vite parmi l'élite du cinéma mondial,tout en restant méprisé dans son pays. Un peu comme si Patrick Sébastien faisait vraiment de bons films quoi, nous aurions du mal à y croire et la souffrance du réalisateur serait légitime.

Avec le prétexte de la peinture, Kitano peut se questionner sur le processus de création avec un certain détachement. Sa propre peinture faisant l'objet d'expositions potaches mêlée d'inventions rigolotes, bien loin de sa stature de cinéaste d'envergure mondiale, Kitano peut tenir des propos qui seraient sans doute bien mal perçus s'il en évoquait, même brièvement, des bouts d'idée en parlant de création cinématographique.

Pourtant quelques années après l'ovni Takeshi's, le spectateur devine rapidement que Kitano continue à nous parler de cinéma en général et surtout de lui en particulier. Kitano semble en effet vouloir s'excuser d'avoir réussi en mettant en scène un artiste peut être pas plus influençable, pas plus escroc qu'un autre, mais dont on peut facilement se moquer tant il assume sa posture de loser magnifique et buté.

On peut imaginer que l'ascension rapide de Kitano, les retours mous dans son propre pays, et la lassitude de ses fans internationaux de ne plus le voir faire de films de Yakuzas (ou alors, sans âmes, comme dans Brother qui était finalement le véritable premier pastiche de Kitano par lui-même) ont joué sur la confiance du réalisateur qui ne sait plus trop qui il est et doute de son propre parcours créatif.

En cela on comprend l'intérêt thérapeutique de ce film sur un anti-héro qui, malgré des erreurs tragiques, n'abandonne pourtant jamais sa foi en sort art (au point que l'œuvre semble faire vivre le héros bien plus que l'inverse).

Cette obsession créative est ce que le film retranscrit le mieux et est finalement récompensé : Achille et la tortue doit être le premier film de Kitano qui se finit par un sourire, et c'est à souligner !

Ces fichiers peuvent vous intéresser :