AccueilFilm › Brice 3 - Film (2016)

Brice 3 - Film (2016)

Brice 3 - Film (2016)

Brice 3 - Film (2016)

Film de James Huth Comédie 1 h 35 min 19 octobre 2016

Brice est de retour. Le monde a changé, mais pas lui. Quand son meilleur ami, Marius, l'appelle à l'aide, il part dans une grande aventure à l'autre bout du monde... Les voyages forment la « jaunesse » mais restera t'il le roi de la casse ?

Informations du fichier


Seeds : 906
Leechs : 317
telecharger

Après l’avoir découvert en avant-première (avec un pote) il y a maintenant un mois je suis retourné voir Brice 3 (avec ma copine) Occasion pour moi de me faire une opinion plus technique sur ce retour (in)attendu qui a déjà fait couler beaucoup d’encre ( aussi bien jaune que noir) depuis sa sortie ! Voilà pourquoi je voulais vous en parlez un petit peu et vous donnez mon sentiment !

« Brice est de retour. Le monde a changé, mais pas lui. Quand son meilleur ami, Marius, l’appelle à l’aide, il part dans une grande aventure à l’autre bout du monde »…

Grand fan de Dujardin de la première heure et de son clown je ne suis, au premier abord, peut être pas le mieux placé pour être objectif ! Je me suis marrer tout autant que lors de l’avant-première, pourtant ce deuxième visionnage m’a permis de lire le film d’une façon plus critique !

Oui c’est vrai ! La promo de Brice 3 n’est pas passez inaperçu ! Teaser cassant, faux leake du film sur YouTube (réaliser par l’équipe du golden moustache et superviser par Kyan Khojandi, je vous conseille d’aller le voir si vous avez rien à faire pendant 1h10, vous allez vous marrer !) On pouvait donc craindre, une fois encore, une comédie française (ici en plus une suite) pas bien fine et dépourvu d’inventivité (Aladin, les 3 Trois Frères la suite, les Visiteurs 3 et j’en passe…) ! Et bien c’est tout le contraire ! D’abord il y a eu cette annonce il y a un peu plus d’un an : « La suite de Brice de Nice s’appellera Brice 3, forcément Brice a cassez le 2 ! Cette petite vanne dès la pré production du film annoncer la couleur même si les jeux n’était pas fait ! Il est assez rare en France que les promotions soient aussi bien réussies et fasse preuve d’inventivité pour ne pas le souligner ! La suite vous la connaissez, un teaser et une bande annonce qui ne dévoile finalement pas les plus gros secrets du film ! Promo réussie !

On sent dès le début du film que c’était réellement la volonté de Dujardin et de James Huth de vouloir le faire! Non ce n’est pas un coup marketing comme beaucoup aime à le penser ! Il y a encore deux ans, il était hors de question pour Dujardin de refaire un Brice ! Comme c’était le cas depuis le premier, ou suite au succès, nombre de producteur ont voulu qu’il donne une suite rapidement ! Et ça, ça sentait le coup marketing et Dujardin a eu la bonne idée d’attendre ! Finalement, l’idée, c’est James Huth qui l’a eu et qui l’a proposé à Dujardin ! Et comme nombre de personne lui ont dit qu’il ne devait pas le faire (m’enfin tu as un oscar tu ne vas pas refaire Brice ?) et bien il l’a fait !

Alors je vois venir d’ici les détracteurs du surfeur winner qui vont me rire au nez, mais ce film est peut être un des meilleurs du genre en France depuis bien longtemps ! Le long métrage navigue entre les films de Dupieux, les œuvres des « ZAZ et la BD ! Gags visuels décomplexés, vannes cassantes toujours aussi Bricienne, délires assumés, non-sens, absurde !

Quel film français aura fait preuve d’autant d’inventivité ces dernières années ? Quel film français nous as fait rire sans nous parler de religion, de politique, d’immigration et ou divers autres sujets de société ces derniers temps ? (certes le film passe quelques messages sur l’écologie et la société actuelle mais sans en rajouter) Quel acteur est capable de gagner un oscar, tourner avec Scorsese et Clooney et refaire Brice ? Quel acteur est assez intelligent pour ne pas refaire le même film, nous surprendre et ceux jusqu’à la dernière minute du film ? Quel est le seul réalisateur français (avec Chabat et Besson) qui c’est aussi bien retranscrire « l’esprit BD » dans ces films ?

Toutes les réponses à ces questions sont dans Brice 3 !

Tout de suite Dujardin nous prouve qu'il n'est pas trop vieux pour jouer son surfeur aussi naïf que stupide. Non seulement il en joue mais en plus il nous fait comprendre qu'à 55 ou 75 ans, il sera toujours aussi crédible dans le rôle.

On retrouve des acteurs qui n’ont rien perdu en dix ans ; Clovis Cornillac a l’air de ne pas avoir quitté ses pieds « un orteil », Bruno Salomone est toujours Igor D’Hossegor mais… il a changé (encore une idée très drôle que la promotion a eu la bonne idée de ne pas spoiler) ! Le nouveau méchant qu’on pourrait imaginer sortir tout droit d’un dessin animée,

(Ce n’est pas pour rien que Dujardin et Huth ont voulu rendre hommage aux dessins animés de notre enfance dans une séquence géniale)

est génialement interpréter par Alban Lenoir, valeur montante du cinéma français aussi à l’aise dans le drame (un Français) dans l’action (Anti Gang) et donc la comédie (bon ici ce n’est pas nouveau : Hero Corp, Lazy Company) ! On regrettera qu’il n’est pas plus de scène dans le film ! Les petits rôles de Noël Perna et Jean Michel Lahmi sont à crédités !

Plus inventif que le premier volet, le film part d’un postulat à la Little Big Man (réussie celui-là, « cc Aladin ») pour nous embarquer dans un délire total ! N’ayez pas peur, on est bien avec Brice ! Il n’a pas changé, toujours aussi prétentieux (Le Jocond), arrogant (le mec veut sa statue à Nice) mais toujours aussi con (« réfléchir ») !

Le film a plus ou moins trois parties qui se distinguent ! Une première, Bricienne à souhait faites de péripéties made in Yellow qui nous font toujours autant rire ! (le rituel matinal, La bouteille, l’avion, etc.), une deuxième partie, plus curieuse ou Brice va devoir relever le plus grand défi de sa vie et enfin une dernière quart d’heure qui re-rentres dans les codes de la Kass ! La première heure et un défilé de vannes xxl plus ou moins réussies mais toujours assumer à 200% ! On notera les clins d’œil et autres easters-eggs beaucoup plus présent que dans le premier film (Mad Max 2, E.T, Retour vers le futur, Le Magnifique etc.) !

Les grands fans des Nous ç Nous seront ravi de les retrouver dans une séquences musicale complètement farfelu ou le temps de quelques minutes, on retrouve l’esprit des sketchs de la bande !

Puis vient la dernière ! Alors c’est vrai que c’est à ce moment que le film à des turbulences et sort bizarrement de son rythme jusque-là impeccable, on perd un peu nos repères, on se demande où le film veut en venir et une fois la révélation passer le film prend un peu de temps à retrouver un rythme plaisant.

(Brice découvre qu’il a Un double maléfique, Colin de Cogolin, vexer d’être jeté des « yellow » de Brice durant tant d’années, ce dernier à copier son bourreau physiquement et construit un « Brice Paradise » sur l’île où il rejoint Marius, ce qui a contraint une tribu Aborigènes à être reclus dans la foret et donc Marius d’envoyer son appel au secours !)

L’idée certes n’est pas non plus révolutionnaire, on est d’accord ! Mais ce fameux « miroir » peut se lire, d’une part telle une sorte de confession du héros, mais peut être aussi de Dujardin lui-même ! Le message pourrait être : « Ne prend pas le melon, continue à faire ce que tu aimes faire et n’écoutes personnes te dicter ta vie ! Voilà peut-être pourquoi après une aussi brillante carrière depuis le premier opus, Dujardin a voulu reprendre la perruque de son clown, histoire de nous montrer que finalement il ne fait pas de plan de carrière, il se fait plaisir, s’il veut tourner une pub avec Clooney, il le fait, si il veut tourner dans un film d’auteur avec Blier ou Nicole Garcia il le fait !

Voilà aussi le plaisir de ce film ! La vrai force de conviction de ses comédiens, Dujardin en tête, pour nous faire rire et sortir des sentiers battus habituel de la comédie française ! Certains producteurs devrait peut-être s’en inspiré ( merci d’ailleurs à Mandarin Cinéma et les frères Altmayer qui font partie des rares producteurs en France à , prendre des risques dans la comédie françaises ( Le premier Brice, les OSS 117, Philibert, Les Kaïra, Pattaya) comme dans d’autres productions ( La Conquête, Saint Laurent, Chocolat, Frantz) !

Je finirais sur la mise en scène de James Huth ! Je l’ai déjà dit et je le pense, James Huth est un réalisateurs sous utilisés ! Je m’explique ! Son premier film, Serial Lover , avec Dupontel et Laroque! (je vous le conseille évidemment, vous y retrouverez la première apparition au cinéma de la troupe des Robins des Bois au complet)) et un petit ovni cinématographique complétement déjanté ! Au cinéaste d'imposer son univers complètement barré. Le film n’est pas un gros succès au cinéma mais il fera parler de lui plus tard !

Absent durant les six années qui suivent il est appelé par Jean Dujardin pour mettre en scène Brice de Nice ! Mais durant ces six années James Huth avait un projet fou ! Lui le fan de BD, a travaillé pendant quatre ans sur une adaptation de La Marque Jaune, opus culte des héros d’Edgard. P. Jacobs, Blake et Mortimer ! Malgré une pré production de quelques mois, le projet tombe à l’eau ! La suite est connu, Brice, puis le film « comico-geeko-horrifique Hellphone, ou le réalisateur fait montre d’une grande maitrise et ceux même si le film n’est pas totalement réussies, faute de moyen qui l’ont forcé à revoir le projet à la baisse ! Les moyens ! Encore un problème rencontrer pour la production de son adaptation de Lucky Luke ou il retrouvera Dujardin dans le rôle-titre !

Alors que le film devait se faire financer pour une jolie somme de 40 millions d’euros, le réalisateur à du la aussi revoir à la baisse et produire son film avec à peine 24 millions d’euros le privant d’une scène d’ouverture épique, d'effets spéciaux compliquer un peu coûteux et d’un final plus flamboyant ! Le film étant très critiquer n’est pas un gros succès mais il frôlera les deux millions d’entrées ! Suivront une petite comédie romantique, pas hypra maitriser mais qui se regarde, avant qu’il retrouve donc Dujardin pour la suite des aventures du surfeur !

Pourquoi vous refaire la carrière de ce monsieur ! Pour vous montrer à quel point les producteurs français sont frileux à l’idée d’investir dans des films ambitieux ! S’Il avait pu réaliser la Marque Jaune, s’Il avait pu faire « son » Lucky Luke ? Alors oui avec des si… Mais je ne trouve pas normal qu’un réalisateurs aussi doué, qui a un vrai univers, une vrai envie ne soit pas plus appeler par les producteurs ou tout au moins soutenue quand ce derniers a des idées plein la caboches et des ambitions afficher!

Car niveau mise en scéne et réalisation ce Brice 3 est bourré d’idées réjouissantes ! Huth connait le monde la BD et il retranscrit cet univers à merveille avec la caméra ! Nombres de plans du film ont une idée, un mouvement, une interaction qui fait mouche ! D’une manière générale ce Brice est mieux mis en scène que le précédent. On notera un boulot assez détailler sur les décors de Pierre Quefféléan (la maison de Brice regorge d’accessoires, de détails juste énormes) qui a travailler avec Jean Jacques anneau ou encore Albert Dupontel sur leurs films ! La photographie reste classique mais de très bonne facture (les scènes de nuit son superbes) ! Enfin la musique est toujours aussi présente ! D’abord le thème de Brice qui est ici décliné de plusieurs façons avec beaucoup de virtuosité, les créations originales et quelques morceaux connus pointille le film de belle manière !

J’avoue me servir de cet avis pour passer des messages et je sais que je ne vais pas plaire à tout le monde avec cette critique mais j’assume à 100% ! Après tout il en faut pour tous les goûts mais rappelez-vous ! Ne jugez pas les films pour ce que vous voulez qu’ils soient ! On a le droit de trouver ça débile mais on peut aussi se laisser entraîner par ce délire sans se prendre la tête et c’est ça le plus important au cinéma ! Ce laissé emporter et prendre les films tels qu’ils sont !

En Bref : J’ai passé (deux fois) un super moment avec ce film et je trouve ça encourageant de voir qu’en France il reste des gens qui se prennent pas la tête et veulent/savent offrir des films qui sortent des sentiers battus ! Onze ans après Brice de Nice, Jean Dujardin atteint ici des sommets d’autodérision ! L’intrigue est toujours plus absurde et assumée, l’écriture mieux ciselée et la mise en scène plus aboutie ! Brice 3 est une réussite, bien meilleure et plus abouti que le premier film, chose rare dans l’industrie du cinéma en France pour être soulignée. Un plaisir communicatif qui vous cassera jusqu’à la dernière minutes !

Ces fichiers peuvent vous intéresser :